Guadeloupe - Le LamentinRetour à l'île

Présentation

Située entre le Grand Cul de sac Marin et l’embouchure de la rivière à Goyave, Le Lamentin est une région agricole par excellence, et un grand vivier guadeloupéen.

Tenant son nom du mammifère marin aujourd’hui disparu en Guadeloupe, le bourg du Lamentin se dessine au cœur de cette région marécageuse en 1720, et on y cultivait alors café, manioc, cacao, coton et canne à sucre. L'essor économique de ses campagnes permet la construction d'un ouvrage hydraulique alimentant 35 moulins. On comptera alors jusqu’à 20 sucreries, 95 caféières et 30 cotonneries à l’aube de la Révolution Française. La culture de la canne s'est imposée tout au long du XVIII ème siècle, mais les crises sucrières successives de la fin du XIX ème siècle, ruinent les habitants. Les petites unités disparaissent au profit de l'usine centrale de Grosse Montagne. Distillerie dans un premier temps, elle est complétée par une usine centrale sucrière en 1925. Sa fermeture encore assez récente (1994), marque profondément la population lamentinoise.

Lamentin mise aujourd’hui sur un développement essentiellement culturel, méritant ainsi son titre de 1ère ville d’art et de culture de la Guadeloupe.