Guadeloupe - Saint ClaudeRetour à l'île

Présentation

Saint-Claude s’élève à 530m d’altitude sur le versant Sud de la Soufrière. Elle est parmi les plus anciennes communes de Guadeloupe. Saint Claude s’est développée au milieu de la végétation tropicale hydrophile et il y fait une température plus fraîche qu’ailleurs ce qui est bien agréable pendant les mois les plus chauds (de mai à août). Près d’une centaine de cours d’eau de toutes tailles arrosent la nature de la « Ville du Volcan »Bon nombre de ses habitants travaillent à la capitale toute proche de Basse-Terre et l’on peut y observer de jolies maisons de style créole au milieu de superbes jardins. Occupée dès le début de la colonisation c'est alors une zone agricole. La canne à sucre et le café en font la richesse au début de la colonisation. En 1766, la paroisse de Saint-Pierre du Matouba est fondée après l'arrivée d'Alsaciens et de Lorrains qui s'y installent comme cultivateurs donnant au quartier le nom de Parc.

Saint-Claude est pour beaucoup considérée comme une ville historique, symbole de la lutte antiesclavagiste en Guadeloupe. En effet, la ville a été le théâtre du sacrifice de Louis Delgrès et de ses 300 compagnons, qui, ayant proclamé l’antiesclavagisme,  se sont donné la mort à Matouba le 28 mai 1802, pour éviter l’assaut des troupes napoléoniennes. Une stèle à l’effigie de Delgrès se trouve à Matouba, et l’on peut visiter ce  site. Pour beaucoup, donc, cet évènement reste un symbole très fort de l’identité guadeloupéenne. En 1858, cette commune a pris son nom du premier supérieur des Carmes de la Guadeloupe, le Révérend Père Joseph de Saint-Claude.

Saint Claude, posée au pied de la Soufrière, forte de son climat, de ses eaux sulfureuses, et de la richesse de sa nature environnante, se tourne vers un écotourisme de montagne, et sait faire le bonheur de tous les randonneurs.