Guadeloupe - Sainte RoseRetour à l'île

Présentation

Comme la plus grande en superficie, Sainte Rose est située tout au Nord de la Basse-Terre, et est adossée à la montagne. Elle doit son nom à Sainte-Rose de Lima du Pérou, vierge métisse, première sainte du nouveau monde. Les 18 sections qui la composent sont en fait les domaines des anciennes grandes habitations du XVIIIème siècle. Son implantation sur le relief de la Basse-Terre lui procure un climat relativement humide et donc propice aux différentes cultures, mais également à la magnificence de sa flore et de sa faune. Sainte-Rose fait d’ailleurs partie des meilleurs circuits botaniques de la Guadeloupe.

Si sa première vocation a été la culture du tabac et du coton, elle fut très vite délaissée au profit de la production sucrière. La commune de Sainte-Rose possède en effet le plus grand nombre de terres agricoles cultivées de la Guadeloupe. Colonisée dès 1635 par 400 français conduits par les sieurs Duplessis et De l'Olive, débarqués à Pointe d'Allègre, elle est dans un premier temps nommée Grand Cul-de-Sac Marin, puis Saint-Pierre ; Victor Hugues la baptise Tricolore en 1794, et c’est sous la Restauration qu’elle retrouve son nom de Sainte-Rose.

Sainte Rose se distingue par ses belles cascades, ses rivières, ses sources chaudes de Sofaïa, et sa proximité avec la forêt tropicale qui offre aux randonneurs de nombreux sentiers de marche. Terre de Tradition, Sainte Rose n’a de cesse de travailler à la mise en valeur de son patrimoine, qu’il soit sucrier grâce à ses distilleries, naturel, ou culturel. N’ayant rien perdu de son authenticité et du charme d’un village de pêcheurs, Sainte Rose se tourne résolument vers le tourisme, et profite pleinement de son ouverture sur le Grand Cul-de-Sac Marin, ses nombreux îlets et sa mangrove.