Les Saintes - Terre de BasRetour à l'île

Présentation

Terre de Bas est la plus grande, et la moins peuplée des deux îles principales qui constituent Les Saintes : Terre de Haut et Terre de Bas. Terre fertile, elle a une vocation principalement agricole, alors que Terre de Haut, plus aride, était tournée vers la pêche. Escarpée et montagneuse, à la végétation luxuriante, Terre de Bas saura ravir les amateurs d’écotourisme de par ses randonnées dans les forêts du Sud et de l’Est de l’île, La trace du Dessus de l’Etang (45 minutes) et La Trace des falaises (3heures), et ses paysages naturels de toute beauté.

 Anciennement appelée Kalaoukera au temps des Caraïbes, elle fait partie de l'arc interne volcanique antillais. Peu construite, préservée et calme, l'île se caractérise ainsi par ses espaces naturels remarquables et sa présence d'essences rares, comme le bois d'inde, mais attire cependant moins de visiteurs que Terre de Haut.

Constituée d'un plateau central situé à une cinquantaine de mètres d'altitude, le « Massif Central », Terre de Bas culmine au morne Abymes à 293 mètres d'altitude. Quelques villages se répartissent dans les terres accidentées de l'île, notamment « Grande Anse » et « Petite Anse », le village le plus important de l'île, blotti dans une vallée encerclée de montagne et accueillant les édifices administratifs de la municipalité (hôtel de ville, bureau de poste, écoles…). De magnifiques plages sont également à découvrir à Terre de Bas, contribuant à en faire une île à la beauté vraiment remarquable.

Aujourd’hui, ses ressources viennent de quelques cultures, de la pêche, du tourisme discret, et de l’artisanat. C’est à Terre de Bas que sont confectionnés les fameux « Salako », coiffe traditionnelle réalisée à la main, protégeant les pêcheurs du Soleil.