Marie-Galante - Grand BourgRetour à l'île

Présentation

Grand Bourg, aux accents colorés est, comme son nom l’indique, la plus grande commune de Marie Galante. Son port, le plus important de l’île, a été reconstruit afin de mieux accueillir les bateaux de pêcheurs, les embarcations venant de la mer, et les navettes la reliant aux îles voisines, faisant de Grand Bourg la porte d’entrée permettant de découvrir « l’île aux cent moulins », au charme préservé.

C’est la vaste réserve en eau douce du marais de Folle Anse qui incitèrent les caraïbes à s’y installer, suivis par les premiers colons, en 1648, puis par les Carmes, à qui fut confiée la vie spirituelle en 1660, et qui y bâtirent un couvent. Grand Bourg connut une grande période de troubles au 17ème siècle; mise à sac par les Hollandais, pillée et incendiée par les Anglais en 1690, elle refit surface avec son port à la veille de la Révolution. En 1792 l’île proclame son indépendance vis-à-vis de la Guadeloupe tout en affirmant son attachement à la République; Grand Bourg devint alors le centre administratif de l’île et prend le nom de « Réunion » jusqu’en 1794. La commune fut rebaptisée « Joinville », en l’honneur du prince de Joinville, fils de Louis Philippe de passage en Guadeloupe.

Grand Bourg connut par la suite de nombreuses catastrophes naturelles : incendie, tremblement de terre, épidémie de choléra, cyclone... mais a toujours su brillamment se relever, notamment avec la reconstruction de la mairie, du palais de justice et de l'école de Morne Lolo par l’architecte Ali Tur.

Outre son statut de capitale économique de l’île, avec son centre administratif et la grande majorité des commerces qui y sont concentrés, Grand-Bourg regorge d’atouts naturels, notamment avec sa plage bordée de cocotiers et de saintoises.