Martinique - Le PrêcheurRetour à l'île

Présentation

Situé sur la côte Caraïbe, au Nord de la Martinique, la commune du Prêcheur est la toute dernière desservie par la route.
Ce sont des lieux chargés d'histoire qui entourent Le Prêcheur. Avec Saint-Pierre, dont elle fut un quartier jusqu’en 1839, le Prêcheur est la première zone d'occupation de la Martinique à l’arrivée des colons en 1635. Erigée en paroisse dans les années 1640-1644 sous la protection de Saint-Joseph, son nom lui viendrait d’un rocher aujourd’hui immergé, dont la forme curieuse dessinait au large un prédicateur en chaire.

On imagine mal en traversant les quartiers calmes du Prêcheur, aujourd’hui, l’activité intense de cette région dès le XVIIème siècle. Le Prêcheur fut pourtant le théâtre des troubles et des agitations qui ont conduit à l’anticipation de l’abolition de l’esclavage...  Parfois oubliée dans la commémoration de la tragédie, elle fut détruite par l’éruption volcanique de la montagne Pelée en 1902, tout comme sa voisine Saint Pierre.

Le climat du Prêcheur est particulier. A la différence de ses voisines du nord, la commune du Prêcheur est moins abritée du vent. Aujourd’hui, sur cette terre dotée d’une nature généreuse et d’une histoire très riche, le village de pêcheur traditionnel porte haut et fort son patrimoine culturel, historique et naturel, et oriente ses efforts vers la valorisation de ses nombreux atouts, attirant doucement les touristes.

Sa nature environnante plus que généreuse offre de merveilleux sites de randonnées, notamment celle de 6 heures, qui la relie à Grand Rivière. Ses plages de sable noir, sa forêt luxuriante, ses sources chaudes chauffées par la montagne Pelée, ses falaises exposées au vent… tant de trésors naturels qui amènent le Prêcheur à développer son tourisme vert et bleu.